Transfert d’embryons au stade de blastocystes

A partir du moment où vous commencez d’effectuer des recherches sur les méthodes de P.M.A. pour avoir votre propre bébé, cela veut dire que vous faites partie du 10% de la population des adultes qui présentent des problèmes de fertilité. Pourtant, la fécondation in vitro (FIV) est tellement évoluée de nos jours que les méthodes de P.M.A. permettent de choisir, parmi une vaste gamme de techniques, celle qui est la plus appropriée.

blastocystes

Dans ce cadre, on présente ce en quoi consiste exactement la procédure de la Fécondation in Vitro et les blastocystes. Tout d’abord, il faut clarifier que le blastocyste est la forme sous laquelle l’embryon est implanté dans l’endomètre pendant une conception naturelle. A ce moment, à J5 après la conception et tandis que l’embryon se trouve au stade de blastocyste ayant formé un grand nombre de cellules, ainsi qu’une cavité (la blastocœle), il est implanté dans l’endomètre.

En réalité, la différence entre la fécondation in vitro classique et la fécondation in vitro par des blastocystes réside au jour du transfert.

Pendant la fécondation in vitro classique, le transfert d’embryons se fait J2-J3, c’est-à-dire quand l’embryon consiste en 2-4 cellules (J2) ou 6-8 cellules (J3). Mais, le développement de l’embryon se fait très rapidement. Alors, entre J5 et J6 de la vie de l’embryon, c’est-à-dire au stade de blastocyste, les cellules atteignent le nombre de 70-100. En ce moment, l’embryon a déjà formé deux groupes de cellules de base : l’embryoblaste, la masse interne par laquelle l’embryon va se développer, et le trophoblaste, l’enveloppe externe par lequel le placenta va se former.

Transfert d’embryons à J2-J3 ou transfert de blastocystes ?

Comme vous avez pu déjà le constater, le transfert de blastocystes a été proposé comme une alternative à la fécondation in vitro classique parce qu’il constitue une sorte de simulation des conditions d’implantation de l’embryon dans l’endomètre naturellement pendant une conception naturelle. En ce moment, l’endomètre est plus ‘’accueillant’’, alors que les blastocystes présentent un taux d’implantation plus augmenté que les embryons de J2-J3.

Vous allez vous demander alors légitimement :

Pourquoi tous les spécialistes de fertilité n’appliquent que la méthode du transfert d’embryons au stade de blastocyste, c’est-à-dire au moment oû l’embryon se trouve à une situation la plus avantageuse ayant un taux d’implantation le meilleur que possible ?

Pourquoi ne pas imiter en tous cas la conception naturelle, qui se passe J5 quand l’embryon se déplace dans l’endomètre sous la forme de blastocyste ?

Quand on a aussi la possibilité en utilisant des blastocystes, de choisir des embryons ayant les meilleurs pronostics pour l’implantation, en évitant de cette façon une grossesse multiple et les problèmes de prématurité que la dernière peut créer ?

Observons ce qui se passe exactement J5 dans le laboratoire embryologique, quand on a déjà choisi le transfert de blastocystes…

En réalité, tous les embryons n’atteignent pas le stade de blastocyste. Au meilleur de cas, seulement le 50% d’embryons atteindra le stade de blastocyste J5. Alors, la fiv par des blastocystes ne peut pas se faire pratiquer à des femmes ayant peu d’embryons disponibles. Les candidates les plus appropriées pour faire un transfert de blastocystes doivent avoir à leur disposition 6-8 embryons à J3 après la ponction. De ces 6-8 embryons, les 4 doivent être de haute qualité et santé. Des embryons sains et aptes pour l’implantation des blastocystes sont produits par des femmes jeunes et pas âgées.

Dans quels cas on conseille le transfert de blastocystes ?

Quand une femme a déjà fait plusieurs tentatives de fécondation in vitro classique, c’est-à-dire des transferts d’embryons de J2-J3, et qu’elle ne dépasse pas l’âge de 35-38 ans.

Le DPI (diagnostic génétique préimplantatoire) constitue-t-il un avantage du transfert de blastocystes ?

Voilà encore un malentendu que l’on doit clarifier. La situation est tout à fait contraire : On ne fait pas de transfert d’embryons juste pour avoir la possibilité d’appliquer le DPI aux embryons. Le DPI se fait et doit se faire quand il y a besoin, même s’il s’agit de la fiv classique.

Comments are closed.